Navigation Menu+

Les prêts eco énergie et vert se renforcent en faveur des PME et TPE

Les prêts éco énergie et vert se renforcent en faveur des PME et TPE

La transition énergétique et écologique est de mise actuellement pour un secteur industriel moins polluant et éco efficient. Les projets d’efficacité énergétiques sont vivement sollicités et pour ce faire il s’agit de dynamiser des prêts bonifiés.

Les PME et TPE qui interviennent dans le secteur industriel sont les cibles favorites du ministère de l’environnement qui travaillent de concert avec le Bpifrance.

Les conditions d’octroi de prêt éco énergie

Tout d’abord, les PME et TPE qui veulent le soutien financier se doivent prouver la bonne volonté d’acheter et d’utiliser des équipements qui respectent les normes d’économie d’énergie dans le cadre de la transition écologique. En général, les projets sont évalués à moins de 15.000 €, mais des mesures d’exception pourront accorder des financements aux plus grands projets. 

Le PEE ou Prêt Eco Energie est accordé aux entreprises qui disposent des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) et qui en font la demande. A noter que jusqu’ici, plus de 200 TPE et PME dans le secteur de l’industrie ont bénéficié des prêts éco énergie d’un montant environ 125 millions d’euros, depuis son avènement en 2000.

L’enjeu des prêts éco énergie et vert

Les prêts éco énergie et vert permettent aux PME et TPE de jouir un taux préférentiel de 0,24%. En sus, le prêt est remboursable sur 5 ans avec un an de différé, et il est possible de le cumuler avec les primes CEE. Selon le souhait du gouvernement, le montant du prêt éco énergie va être porté  jusqu’à 3 ou 5 millions d’euros dans les prochaines années. Les projets pourront être étendus à d’autres activités telles que la logistique frigorifique, les datas centers et toutes autres activités de service de l’industrie préservant l’écologie. Un nouveau label de dispositif est en cours de création pour promouvoir le financement participatif pour la croissance verte. Le dispositif est programmé jusqu’au premier trimestre de l’année 2018. Cependant, le gouvernement prétend le prolonger  le prêt éco énergieau-delà de 2020, en augmentant les montants à accorder.